Challenge 29 jours de gratitude jour 2: mes amours

Jour 2 challenge gratitude (oui oui je sais, je suis un peu à la bourre) : mes amoursimg_2765

Mais pourquoi donc me sentirais-je  emplie de gratitude en pensant à mes amours malheureuses, tourmentées, décevantes, inachevées, impossibles???? :))))
Mais parce qu’elles m’ont construites…! même cabossée, voire estropiée, un peu bancale, pleine de désillusions et d’espoirs, un peu, encore. Parce qu’elles m’ont fait devenir qui je suis aujourd’hui et parce que je m’aime. Un peu? Beaucoup. Passionnément. A la folie. Pas du tout. En effeuillant la marguerite de mes amours, je réalise qu’elles ont été pour moi un véritable tremplin de connaissance, d’expérience, de réflexion et d’introspection. En m’interrogeant sur la « substantifique moelle » de mes amours, ce que quoi il faut que je m’appuie pour me sentir plus forte et reconnaissante des expériences que la vie a placées sur mon chemin, je pense presque naturellement à Alfred de Musset, qui a si parfaitement résumé cette épineuse question dans une scène d’anthologie de On ne badine pas avec l’amour.

« Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais s’il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. »

Et celle-là, magistrale:

« J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »

Bref, c’est pas toujours facile de se retourner sur son passé, en particulier amoureux et en particulier quand il a été chaotique. Mais se réjouir d’avoir vécu toutes ces émotions fortes, car grâce à elles, nous nous sentons vivants. Accepter de souffrir, c’est accepter d’aimer.Et inversement. « Je veux aimer mais je ne veux pas souffrir… » Impossible. Acceptons-le. Et Never stop looking up 😉

img_0289

Publicités

Petits « kifs » de février :-)

En février, je:

– fais des crêpes et j’organise un goûter avec les copines et les enfants des copines le jour de la Chandeleur
– je réponds au challenge des 29 jours de gratitude
– Avant l’arrivée du printemps, j’en profite pour tenter un défi « 29 jours sans dépenses superflues » pour optimiser mon épargne et modifier mes habitudes de consommation
– je fais le plein de vitamines avec des smoothies maison aux fruits frais d’hiver
– je me remotive pour sortir mon corps de sa léthargie hivernale et je reprends une routine yoga quotidienne
– je programme et j’anticipe mon grand nettoyage printanier de mars
– je planifie des ateliers créatifs pendant les vacances scolaires et j’organise des temps « jeux de société »
– je me renseigne sur les tendances printemps-été en faisant un grand brainstorming à partir de Pinterest
– je commence à réfléchir à mes vacances d’été
– je vais voir « 50 nuances plus sombres » avec des copines le jour de la Saint-Valentin
– je commence une série des « couples célèbres de la littérature » sur un nouveau blog dédié à mon activité professionnelle
– j’observe mon jardin et les premiers bourgeons sortir de terre
– je compte les jours jusqu’à l’arrivée du printemps !
– je range ma bibliothèque et je mets de côté les livres que je veux relire

Liste ouverte! A vos carnets ! ❤

img_1567

Challenge 29 jours de gratitude jour 1: ma maison

A la suite du challenge « 29 jours de gratitude » lancé par la talentueuse auteure du « blog du dimanche », j’ai décidé de participer sur mon blog pendant ces 29 jours.

img_2755

Chaque jour, un thème, jour 1: ma maison

img_2758

Ma maison…Ma tanière, mon cocon, ma bulle, mon repaire, mon nid, mon « home sweet home »…A chaque fois que je passe le seuil de la porte de mon antre, c’est comme une bulle d’oxygène qui se crée en moi, une respiration, un grand « ouf »; c’est là que je me réfugie quand rien ne va plus, c’est là que le lis, que je travaille, que je me ressource, que je fais de gros câlins à mon fiston, que je me détends, que je cuisine, que je fais du yoga, que je crée une intimité avec mes proches. Pour tout ça, pour toute cette symbolique et cette sécurité qu’il m’apporte, je chéris mon logis, j’en prends soin, j’aime m’y retrouver et j’ai envie, souvent, de dire « merci ». Voir des intérieurs douillets sur Pinterest ou ailleurs m’inspire et me renvoie sans cesse à la chance que j’ai de vivre dans un endroit que j’aime. Ne pas se sentir bien chez soi, c’est pour moi comme ne pas se sentir bien dans sa peau. Ne dit-on pas qu’on « habite » son corps? Voir mon jardin évoluer au fil des saisons, prévoir des travaux de rénovation ou de décoration, penser au grand « ménage de printemps » que je ferai bientôt me procurent beaucoup de plaisir et me font ressentir une vraie gratitude et un véritable bonheur. Pourtant, je ne suis pas attachée, cramponnée à cette maison-là en particulier. Je pense que je serais capable de recréer cet univers de plaisir autour de ma maison ailleurs que dans mon lieu de résidence actuel. Finalement, il m’apparaît alors que j’écris ces lignes que l’attachement casanier (sans nuance péjorative) à l’ intimité et au confort de son « chez soi » est un véritable art de vivre, un choix. Finalement, je suis une « femme d’intérieur », je pourrais ne pas sortir pendant une semaine de chez moi et m’y sentir bien ! Toutes les saisons se prêtent d’ailleurs au cocooning et à l’amour d’être chez soi: l’hiver dans la chaleur cosy de son salon, au coin du feu, lovée dans son fauteuil avec un bon bouquin; le printemps et son ménage « bon humeur », ses réagencements, son nouveau départ, les jonquilles en fleur, le gazouillis des oiseaux, les tenues qui s’allègent; l’automne et l’odeur des marrons chauds grillés sur le poêle, les préparatifs d’Halloween et les retours de longues balades en forêt à l’issue desquelles on déguste, gorgés de grand air et de souvenirs olfactifs de mousse fraîche et de pluie, un chocolat chaud fumant; l’été enfin, et ses siestes à rallonge dans le jardin, à l’ombre d’un grand arbre. Le logis est comme une armure qui protège de l’extérieur, une coquille dans laquelle on aime à se réfugier pour revenir à l’essentiel: la famille, les amis, le bien-être intérieur, l’introspection, la réalisation de projets personnels, le repos, l’apprentissage.
Je finirais ce premier article en réalisant une liste non exhaustive, et ouverte, de tous ces petits plaisirs simples, tout à fait avouables, que je me crée chez moi et grâce auxquels je peux dire « merci » à la vie:
– m’offrir un bouquet de mimosa ou des toutes premières jonquilles à la fin de l’hiver, pour annoncer les prémices du printemps.
– rentrer chez moi après le travail et comme un rituel magique, inaugurer la soirée en allumant 2 ou 3 bougies parfumées.
– me réveiller, descendre faire mon café, et remonter m’enrouler dans ma couette pour lire mes mails en me disant que j’ai encore une heure devant moi avant d’aller me préparer.
– Voir les premiers bourgeons de mon cerisier japonais pointer le bout de leur nez. Et s’émerveiller des prodiges de la nature.
– inviter des amis à un brunch dominical et passer la matinée à leur préparer de bonnes choses. Se réjouir de leur faire plaisir.
– faire ma lessive, l’étendre et humer la bonne odeur d’adoucissant emplir toute la maison.
– faire le ménage les portes fenêtres ouvertes en plein hiver avec la musique à fond, et sentir que je fais aussi le ménage en moi (très thérapeutique je vous assure ce décrassage intérieur;))
– faire une virée chez Ikea et rentrer déballer, arranger, redisposer, trouver de nouvelles idées. Ne pas voir le temps passer.
– se glisser dans des draps tout frais et rajouter une brume d’oreiller voire même un peu de son parfum.
– tester une nouvelle recette, la réussir, être fière de soi.
– voir le week-end arriver et se dire que décidément, on est bien chez soi et qu’on va cocooner pendant 2 jours, sans voir personne. Et savourer.
– faire la sieste sur son canapé et s’étirer comme un chat au réveil.
– faire une virée au marché le dimanche matin et disposer les fruits dans une jolie corbeille, artistiquement, sur la table de la cuisine.
– cueillir les premières pivoines ou les premières branches de lilas du jardin et les disposer un peu partout dans la maison.

Et vous? Que faites-vous pour vous sentir bien chez vous ?

img_2750

Challenge « gratitude » 29 jours

img_2763

Coucou à tous et à toutes !:)

Le billet d’aujourd’hui a pour objet de vous inviter à participer à un grand challenge « gratitude » au mois de février, donc sur 29 jours. A chaque jour, un thème. L’idée que je relaie est une idée très sympa de la talentueuse auteure du blog blogdudimanche.fr dont je reproduit le visuel afin que vous puissiez, vous aussi, participer et partager avec moi ce « challenge bonheur ».

Le but est double: partager nos astuces, « trucs » et autres rituels et petits plaisirs pour aller bien et se montrer reconnaissante de ce que la vie nous offre. Le deuxième objectif, et non des moindres, c’est d’en prendre conscience ! ce qui n’est pas évident, car souvent, on passe ses journées déconnectées des menus plaisirs qui jalonnent notre journée. Le but c’est donc d’écrire, de penser, de mettre à plat tout ce dont on jouit sans vraiment s’en rendre compte,ce qui nous « plombe » notre bonheur, comme un vilain nuage qui gâcherait une belle éclaircie ! Une sorte de jounal de positivité mensuel, en quelque sorte. Bénéfice d’épanouissement garanti à la fin du mois ! 🙂

Alors, à vos plumes pour le premier rdv du mois: jour 1 (programmé pour le 1er février): ma maison: Pourquoi suis-je bien chez moi ? En quoi mon lieu de vie me rend-il heureuse, reconnaissante, satisfaite voire même comblée?

img_2751
hummmm…un dimanche au coin du feu 🙂

Rdv le 1er février ! 😉 Et d’ici là, gardez la positive altitude ! ❤

img_2755
visuel du challenge issu du blog blogdudimanche.fr que je vous invite vivement à aller visiter 😉

Routines beauté hivernales

L’hiver est contrairement à ce que l’on entend dire, la saison idéale pour se chouchouter et prendre soin de soi ! Au printemps, vous serez rayonnante et prête pour faire peau neuve !

Voici un petite liste non exhaustive des routines beauté à mettre en place pour se faire du bien tout l’hiver; en plus c’est bon pour le moral !:)

une fois par semaine: gommage grains ou biologique, selon votre type de beau + masque, selon vos besoins du moment (hydratant, éclat, revitalisant, nourrissant)
– devant un bon film ou une série, si possible tous les soirs: enduire ses cuticules d’huile de ricin et masser le reste de ses mains avec (mains de velours assurées le lendemain)
– après le démaquillage, tous les soirs: enduire un coton-tige de la même huile de ricin et lisser ses sourcils et ses cils avec (attention de ne pas en mettre trop!): croissance harmonieuse assurée en 3 à 4 semaines!
1 fois par semaine, le we idéalement, prendre un bon bain chaud (base neutre+ huile essentielle relaxante: un article sur les huiles essentielles est en préparation) et laisser poser un masque d’huile de ricin en pré-shampooing; garder jusqu’au lendemain (prévoir une serviette éponge sur l’oreiller;)), laver les cheveux et appliquer son soin.
après le bain, se crémer entièrement le corps, généreusement, et appliquer une crème particulièrement riche pour les pieds; enfiler des chaussettes 100% coton toute la nuit. 1 fois par semaine suffit amplement, sauf si vous avez la peau particulièrement sèche ou que vous utilisez un gel douche décapant, non additionné d’un composant huile ou crème.
– cure de magnesium et de gelée royale associée ou non à du ginseng à prévoir sur 1 mois (à l’entrée de l’hiver,pour avoir la pêche, chasser les idées noires et autres sauts d’humeur)
avant les règles, prévoir un soin (serum ou masque) purifiant pour éviter les petits boutons disgracieux dus aux fluctuations du cycle
après les règles, idéalement, aller au hammam avec une copine pour chasser les toxines et purifier la peau. Les vapeurs d’eucalyptus dégagent en plus les voies ORL, c’est tout bénéf’ !

Profiter de cette saison « cocooning » pour faire soi-même ses produits de beauté (sympa, naturel, excellent pour la peau et en plus économique!)

Petites recettes en vrac (testées et approuvées):

Masque anti-rides:
– 3 cuillères à soupe de miel (de fleurs ou enrichi à la gelée royale, et bio si possible)
– quelques gouttes de jus de citron bio

Appliquez ce masque sur votre visage et laissez agir 1 demi-heure. Rincez à l’eau claire.

Serum anti-âge:
– 10 ml d’huile d’argan
-10 ml d’huile de rose musquée
-4 goutte de Ciste Ladanifère
-2 gouttes de Géranium rosat
Appliquez tous les soirs avant de vous coucher.

Mettez le tout dans un joli flacon personnalisé et le tour est joué !

N’hésitez pas à me dire en commentaire si ces recettes vous ont plu 🙂 et partagez les vôtres ! 😉

img_2753img_2754

 

VIVRE AU RYTHME DES SAISONS

L’HIVER

img_2738

« Les matins gèlent. Un sel saupoudre et aplatit les eaux…Puis l’hiver tombe comme le soir. Poules et gens, les souris et les hommes, rentrent dans les maisons…on joue avec l’air vierge, le soleil, l’azur et l’espace…on s’en va dans une sorte de rêve, vers un besoin de pureté, d’espace et de discipline.On quitte les hommes. On monte vers des hauteurs apaisantes. Le silence se fait encore plus parfait.Et plus parfaite encore la solitude. On va se chercher soi-même loin des civilisations et des points communs dans des profondeurs personnelles. »

Jean Giono, Provence

L’hiver, c’est la fin d’un cycle annuel, la mise en jachère de notre moi, la mort avant la renaissance. On se prépare au réveil, à l’éclosion du printemps. L’attente doit être productive, pensée, salutaire. Certes, la nature s’est endormie et le soleil est aux abonnés absents. Mais ce n’est pas une raison, bien au contraire, pour ne pas prendre soin de soi. Une détox mentale (lecture, introspection, méditation, yoga, cocooning) et corporelle s’impose peut-être encore davantage à cette saison en raison de la nature même de la saison: retour sur soi et attention toute particulière à son bien-être (même si nous sommes d’accord, c’est un objectif toute l’année ;)).

Voilà une idée de menu Happy Detox pour l’hiver, à décliner selon nos envies et notre marché: 🙂

– A jeun au réveil, 2 cuillère à café de jus d’herbe de blé ou orge, un citron bio pressé tiède
– Petit-déjeuner: Miam-ô-fruit d’hiver (recette de Happy Detox, un livre que je recommande de Anne Guesquière, édition Eyrolles): écrasez une banane bio dans une assiette, ajoutez une cuillère à  café d’huile végétale (sésame, noix, noisette) à la banane et mélangez bien; saupoudrez de graines (sésame, courge) et de fruits secs que vous aimez (baies de goji, amandes, noisettes, noix); rajoutez les fruits (ici, fruits de saison: poires, pommes, kiwi)
– collation si besoin: quelques dattes
– déjeuner: salade d’hiver: boulghour, avocat, kale (ou mâche ), graines de courge, baies de goji
– collation si besoin: quelques carrés de chocolat noir bio
– dîner: soupe: kale, pommes de terre, oignons, assaisonnée de multi-huile, 2 tartines de pain des fleurs tartiné avec un fromage frais.

Parfait pour booster sa vitalité et cultiver son énergie, particulièrement en hiver ! 😉

Petits « kifs » anti-coups de blues de Janvier

EN JANVIER:

img_2752

– je fais un feu de cheminée, lovée dans mon canapé et enroulée dans mes plaids et je regarde les flammes s’agiter et la douce chaleur envahir la pièce
– je me plonge dans des lectures enrichissantes, qui m’apprennent de nouvelles choses, me font rêver et/ou m’inspirent
– j’organise une galette des rois/cidre/secret girls avec mes copines
– j’organise une raclette/charcut’/vin rouge en famille et je resserre les liens
– je végète devant une saison entière de Weeds/Californication/Sex and the City/Six Feet Under alors qu’il vente et pleut dehors (toujours enroulée dans mes plaids) et je m’endors sur le canapé
– je bois de la tisane bio citron/gingembre
– J’allume des bougies partout dans la maison, même sur les marches des escaliers
– En cas de coup de blues sévère, sans une once de scrupules, je dégaine la tablette de côte d’or chocolat/noisettes entières avec mon fils et je fais moit’moit’
– je transforme ma salle de bains en spa un dimanche am entier
– je programme un hammam/gommage savon noir/massage/tajine aux pruneaux toute une journée avec ma best friend et je vais pioncer le soir à 21h
– je me plonge dans un bain moussant/huiles essentielles/masque capillaire/bougies parfumées/musique qui déchire/téléphone en mode avion
– j’enfile mon uniforme total no look chignon informe/sweet Mickey/legging/jambières pour traîner à la maison et je kiffe
– je mets Cyndie Lauper « Girls just want to have fun » à fond dans la baraque et je danse comme une mongolienne/comme quand j’avais 15 ans/ouais bon c’est pareil
– je fais des pommes au four à la cannelle, je sors les poubelles, je rentre et réalise que l’odeur de ma maison est divine

Premier article de blog

img_2580

Cette nouvelle année débute par une envie, qui traîne depuis longtemps: créer mon blog, et partager avec vous mes envies, mes coups de blues,mes coups de mou, mes coups de gueule, mes colères,mes passions, mes remises en questions,mes interrogations, mes découvertes et tout le reste….tout ce qui peut enrichir nos vies et les rendre plus vibrantes, plus inspirantes, plus enthousiasmantes, plus « vraies », toujours à la recherche de plus d’authenticité et de profondeur, ce qui malheureusement à tendance à être évacué de nos vies, toujours plus désincarnées, toujours plus stressantes, toujours plus stressées.Parfois même comme dépourvues de sens. Nous nous cherchons tous, toujours au fond, mais nous n’empruntons pas toujours les bons chemins. Introspection, développement personnel, lectures, philo, religion, spiritualité, médecines douces, huiles essentielles, yoga, méditation, attait pour une solitude choisie, maîtrisée et salutaire, voilà ce que je vous propose d’explorer avec moi, même si je n’exclus pas les billets plus légers voire même « girly » car je suis une fille très à la page 😉 40 ans cette année,Prof de Lettres dans la vie,en instance de divorce et maman d’un super petit mec de 10 ans qui est mon soleil, je suis au seuil d’une nouvelle porte de ma vie  et j’éprouve aujourd’hui le besoin de partager ce passage en écrivant, tout simplement…